Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 novembre 2008 4 06 /11 /novembre /2008 19:48



Des biseaux à la française
pour les gracieuses farandoles de Léo Lélée.

 





Arrivé en Arles en 1902 pour un bref séjour sur les pas de Van Gogh,
Léo Lélée, artiste mayennais n'en repartit jamais,
tombant sous le charme
de la "Rome des Gaules" au caractère à la fois antique et provençal
et s'éprenant d'une arlésienne qu'il épousa par la suite. 

Il s'installa, ouvrit une galerie et se passionna pour les arlésiennes dans leur beau costume
qu'il s'attacha à immortaliser de son trait sobre et juste les observant
en farandole un jour de fête, descendant les marches de Saint Trophime à la sortie de la messe
ou chez elles autour d'une aïeule.
Ces femmes le fascinent et son crayon les ennoblit, les transorme en dignes héritières
des héroïnes de tragédie : magnifiques, hiératiques, "antiques et solennelles". 

Aux côtés du poète Mistral et d'Alphonse Daudet, il contribua à célébrer la Provence éternelle
et ses traditions dont il fut l'amabassadeur  jusqu'en pays étrangers,
lui donnant par son oeuvre des lettres de noblesse. 

Il mérita le titre de peintre des arlésiennes







Un petit aperçu dest trésors d'Arles:
façades, église Saint-Trophime, ruelles, croix de Camargue, obélisque devant l'Hôtel de Ville,
enseigne devant les arênes, arlésienne en costume...


Le quartier ancien qui se serre le long du Rhône
ne comporte que des maisons d'un ou deux étages,
ce qui confère à ce centre ancien, un caractère de petite ville provençale.


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Lor 07/11/2008 16:42

Tu habites un bien joli pays! Je viens te rendre visite dès que je le peux! Bisous

Aude 07/11/2008 10:15

Vive la Provence!

Présentation

  • : Mille et un ouvrages
  • Mille et un ouvrages
  • : Confections pour décorer la maison ou gâter ses amis
  • Contact

Contacter l'auteur

     047

 

Vous pouvez me laisser un mot dans les commentaires.

Recherche

 

 

Liens